L'année 2010

Publié le par Ships Cherbourg

IMGP0303

Le Cap Finistère au quai de France, pendant son escale de Noël 

 

28 décembre. Dans trois jours, nous fêterons la St Sylvestre, et entrerons en 2011 : en attendant, je vous propose un bilan de cette année, encore en cours ; 2010 vu par un passioné. Premières impressions ? Cette période fut, tous domaines confondus, un premier pas vers un avenir plus stable du port de Cherbourg... En bien et en moins bien.

 

100 - départ du Grand Mistral, 26 mai

Le Grand Mistral appareille, le 26 mai dernier

 

Concernant la croisière, la saison 2010 fut satisfaisante, même si elle fait un peu figure de creux (30 000 passagers contre 42 000 l'an passé). Le Quai de France a reçu 21 escales, étalées sur neuf mois : on a pu apprécier l'ouverture précoce de la saison, avec la venue du MSC Magnifica début mars. Parmi les 17 paquebots différents que l'on a vu, cinq faisaient escale à Cherbourg pour la première fois. Plusieurs escales ont fait figure d'événements : citons en particulier le Disney Magic le 31 juillet, les Kristina Katarina et Celebrity Constellation le 5 septembre, ou encore le Queen Elizabeth le 30 novembre, qui venait en France pour la première fois. Ces escales, en particulier celles du Disney Magic et du QE, ont attiré des amateurs de paquebots venus de toute la France, voire du Royaume-Uni, et ont renforcé l'image du port de Cherbourg.

 

Cette saison donne un avant-goût de développement des escales de paquebots : MSC, Thomson, Ibero... Plusieurs compagnies ont fait le choix de découvrir, ou redécouvrir Cherbourg cette année, et de renouveller l'expérience l'an prochain. En particulier, MSC a annoncé au mois de mars neuf départs d'une croisière de dix nuits sur le MSC Opera, entre juillet et septembre 2011. Disney n'a pour le moment pas prévu d'escale ultérieure, mais serait de retour en 2012 ; Ibero et Saga ont chacun annoncé une escale l'an prochain.

 

046 - dernier départ du Kristina Regina, 22 mai

Le Kristina Regina appareille de Cherbourg pour la dernière fois, 22 mai

 

Aux côtés des nouveaux venus, on retrouve les compagnies habituelles. A commencer par Kristina : le petit paquebot Kristina Regina a fait ses adieux à Cherbourg le 22 mai dernier, après plus de cinquante escales au quai de France - un record inégalé depuis le retrait des liners de Cunard. Aux mains d'une associations pour sa sauvegarde, le Borea a retrouvé ses couleurs d'origine, et sert désormais d'hôtel et de musée à Turku, en Finlande.

Cependant, la compagnie finlandaise n'arrête pas là sa fréquentation régulière de Cherbourg : le 5 septembre dernier, le Kristina Katarina, remplaçant le Regina, a touché le quai de France pour la première fois. On l'attend déjà à deux reprises en 2011.

Cette année, on a également revu Lindboald Expeditions, qui faisait escale pour la troisième année consécutive dans le cadre d'une croisière entre Copenhague et Gibraltar. Le NG Explorer venait pour la seconde fois, et est déjà annoncé l'an prochain.

 

003 - Arrivée du NG Explorer, 4 octobre

Le National Geographic Explorer

 

Du côté des géants, RCCL a renouvelé sa confiance en Cherbourg, avec cinq escales. Citons en particulier la venue du Celebrity Eclipse, dernier né de la flotte, qui comme son petit frère l'Equinox est venu à Cherbourg dans le cadre de sa saison inaugurale. Si le Celebrity Silhouette restera en Mediterranée l'an prochain, il n'est pas exclu que l'on voie le Reflection en 2012, affaire à suivre... En 2011, RCCL fera sept escales à Cherbourg, dont deux avec l'Eclipse.

 

Pour terminer, Cherbourg a une nouvelle fois reçu les honneurs de la compagnie Cunard, avec cinq escales cette année, et le passage des trois navires de la flotte. Trois escales ont permis le débarquement et/ou l'embarquement de passagers, tandis que le QE venait en France pour la première fois. Comme en 2008 et 2009, le QM2 a réalisé un aller-retour New York - Cherbourg - New York, transportant au total près de 400 passagers francophones embarqués ou débarqués à Cherbourg. Noter que cette rotation sera renouvelée l'an prochain.

 

063 - le festival Fêtez'escale, 23 mai 2010

La première édition de Fêtez'escale, le 23 mai 2010

 

La saison 2010 marquera surtout un nouveau pas franchi dans l'accueil des croisièristes. Le 23 mai dernier, la ville a montré qu'elle était capable d'accueillir les paquebots le dimanche - ce qui était parfois contestable, compte tenu de l'ambiance du centre-ville. Le festival Fêtez'escale a été un franc succès, renouvelé le 5 septembre, à l'occasion de la double-escale. Aucune date n'est encore avancée, mais plusieurs éditions sont à prévoir l'année prochaine.

L'été dernier marque quant à lui l'arrivée des greeters : une quinzaine d'amateurs de paquebots, bénévoles, viennent à la rencontre des croisièristes, et leur font découvrir le centre-ville de Cherbourg. Le service est désormais présent à chaque escale, et est très apprécié des passagers, d'autant que très peu de ports le proposent.

 

L'an prochain, on prévoit actuellement 32 escales, représentant 52 000 passagers. Des chiffres qui rappellent l'ère des transatlantiques... Dix compagnies enverront leurs paquebots, au nombre de 16 à toucher le quai de France. On attend en particulier trois double-escales, les 30 mai, 14 août et 13 septembre (plus d'infos ici).

 

DSCF4391-border

Le Cap Finistère

 

Du côté du transmanche, le pavillon est une nouvelle fois en berne. Une nouvelle fois, la ligne irlandaise garde un bon niveau, tandis que la desserte de l'Angleterre subit les plus mauvais chiffres.

Outre le retrait du Barfleur, l'année a été marquée par l'arrivée du Cap Finistère, effectuant trois rotations hebdomadaires entre Cherbourg et Portsmouth. BF a cependant annoncé que le CF naviguerait uniquement entre l'Espagne et l'Angleterre, dès mars prochain : il ne faisait que passer...

 

Fin février 2011, le Barfleur reviendra desservir la ligne Cherbourg_Poole, assurant jusqu'au mois d'octobre huit rotations par semaine. Cela suffira-t-il à redresser la barre ? Difficile à dire. Si les statistiques ne sont pas encore bouclées, les prévisions font état d'environ 550 000 passagers, contre 650 000 l'an passé - et plus du million en 2004. Cette tendance suit celle du nombre d'escales, qui a fortement chuté après le retrait du Barfleur. Sur l'Irlande, la fréquentation est restée stable, le nombre de rotations également. L'an prochain, les Oscar Wilde et Norman Voyager effectueront à eux deux près de 250 escales, représentant le transit d'environ 120 000 passagers.

 

Le-Havre 0082

Le Valleria dela Gatta au quai des Flamands - tous droits réservés

 

Pour l'année 2010, les trafics conventionnels se portent plutôt pas mal. On est certes loin de chiffres suffisant à faire vivre un port, mais on remarque une amélioration par rapport aux années passées. Le trafic éoliennes se maintient ; le transit de colis lourds et de ferraille se développent à grande vitesse (on approche les 10 000 tonnes pour cette dernière, contre 5500 l'an passé) ; quant à la ligne de conteneurs vers les îles anglo-normandes et Southampton, les résultats commencent à être satisfaisants.

 

Cette année, le port a reçu plusieurs escales... inédites. En particulier un déchargement de quelques 20 000 tonnes de charbon sur le Valleria dela Gatta, vraquier de grande taille qui partait ensuite vers Rouen, déchargement qui a permis de montrer l'efficacité du terminal charbon, et de donner une idée des nuisances liées à ce trafic. La grue du terminal offshore est arrivée il y a quelques jours dans le Cotentin : LDA avait annoncé qu'on la verrait peu avant le début de l'exploitation, les premiers vraquiers pourraient donc arriver d'ici peu...

 

Fin novembre, le port de Cherbourg a reçu une visite tout aussi inédite : celle d'un porte-conteneurs de plus de 200 m, pouvant transporter environ 4000 EVP (conteneur de taille standard). C'était la première fois que l'on voyait un porte-conteneur de cette taille, et sans doute pas la dernière...

 

Outre le charbon, le port cherche à développer le trafic du vrac (en particulier du sel), et des éoliennes. Les résultats seront à découvrir courant 2011...

 

026 - une vue sur le port de Cherbourg depuis le Roule, 2 mars

Rendez-vous dans un an...

Commenter cet article

corentin 28/12/2010 09:38



bonjour


 


bonne idée la retrospective.


Pas de photos de neige???


je te souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année