Le Nouveau France : un point sur le projet

Publié le par Ships Cherbourg

3-quart-avant-tribord-bas-JPG

Le Nouveau France, vu en 3/4 profil - ©LeNouveauFrance

 

Ce mardi 12 juin, le futur navire de Didier Spade s'ouvrait au public, au Yacht Marina de Paris. L'occasion pour Ships in Cherbourg de faire un état de l'avancée du projet, et de découvrir un peu plus en détail cette vitrine du savoir-faire Français. Caractéristiques, cabines, espaces à bord, et même destinations proposées... Voici une première visite du navire, en attendant de le voir dans nos eaux en 2016.

 

Bienvenue à bord

 

France-vue-22-JPG

A bord du France : la palmeraie - ©LeNouveauFrance

 

France. Pour porter un tel nom, il faut le mériter, et sans doute suivre la trace des navires qui l'ont partagé. En plus de l'hôtellerie et de la gastronomie, c'est aussi la construction navale française qui va s'exposer dans le monde entier. Vous l'avez remarqué au premier coup d'oeil : la silhouette de ce navire est absolument inédite. De l'histoire des paquebots, depuis le début du XXe siècle et l'arrivée des grands liners, c'est la première fois que la figure traditionnelle est abandonnée. Au profit d'un design qui, certes, rend hésitant les amateurs de paquebots, mais qui a pour mérite son audace.

L'idée primaire est assez simple : une base d'une dizaine de ponts, plate, parallélépipédique s'il n'y avait pas cet poupe en paliers et cette étrave fine, toutes deux directement inspirées du FRANCE passé. Cette base accueille pour l'essentiel les cabines, et bien entendu les locaux machines. Sur ce premier ensemble viennent reposer deux énormes structures, hautes de huit ponts chacunes et reprenant la forme des cheminées du France. Casino, restaurants, salons... On y trouve l'essentiel des aménagements.

 

amenagements-suite-angle-pont-12-Stephanie-Coutas-JPG

Esquisse des futur cabines - ©LeNouveauFrance

 

A borrd, on dénombre environ 310 cabines, disposant toutes d'une vue sur la mer, et en très grande majorité d'un balcon privatif. Leur superficie va de 18 (pour une personne) à 100 m² (suite de l'Armateur). Les plus grandes sont situées dans les "cheminées", offrant une vue panoramique privilégiée.

Du côté de la restauration, là aussi, c'est une révolution dans le monde de la croisière. Le paquebot ne sera pas doté du classique "restaurant principal", proposant plusieurs centaines de couverts, mais proposera neuf services, dotés chacun de 40 à 100 couverts. Les passagers pourront ainsi déguster la cuisine française au gré de leurs envies, sans distinction d'importance entre les restaurants.

 

amenagements-salon-Wilmotte---esquisse-3-JPG

A bord : salon Wilmotte - ©LeNouveauFrance

 

Mais outre les plaisirs culinaires, le France proposera une multitude d'activités. Au-delà du casino, du fitness et de la discothéque, notons la présence d'un bar sous-marin - avec une vue panoramique sous le niveau de la mer - plusieurs pistes de bowling, la possibilité de prendre un bain de mer depuis la plage arrière, ou encore la tyrolienne (reliant les deux cheminées au niveau du pont 16). Malgré son raffinement exceptionnel, en opposition avec la croisière populaire moderne, les croisiéristes pourront s'amuser avec autant d'activités que sur n'importe quel géant des mers actuel.

 

Perspectives

 

DSCN9474.jpg

L'Espace France, ouvert au public le 12 juin dernier

 

En ce milieu d'année 2012, le Nouveau France émerge peu à peu des cartons. Les études sont significativement engagées, et un premier plan détaillé des ponts a été esquissé, en collaboration étroite avec les bureux d'études de STX France, à St Nazaire. Si le financement est bouclé en fin d'année, la construction pourra être lancée mi-2013, pour une livraison fin 2015. La gestion du navire en lui-même est encore aujourd'hui une question de second plan, bien que l'on évoque sérieusement une société commerciale nouvelle - il semble de fait difficile d'intégrer ce navire à une flotte standard. Le France sera enregistré au RIF, son état-major étant donc obligatoirement français (ou ressortissant francophone de l'UE).

 

DSCN9463.jpg

Maquette du Nouveau France

 

Du côté des dimensions, le futur paquebot sera d'une taille exceptionnelle en vue de sa capacité (600 passagers seulement). Avec 255 m de long et 30 de large, il offre un espace remarquable aux espaces publics, mais pourra franchir sans difficulté le Canal de Panama. Ses 6 m de tirant d'eau lui autorisent l'accès à la plupart des ports, et il sera apte à la navigation polaire.

Mais même si les premières croisières sont encore loin, une esquisse des itinéraires se dessine déjà. Plutôt qu'un navire français pour publique francophone, le France se veut vitrine française pour un public mondial, éventuellement anglophone - et plutôt aisé, puisqu'il faudra compter autour d'un demi-millier d'euros par jour à bord. Le navire effectura dès sa première saison un tour du monde, mais passera l'essentiel de son temps en Mediterranée - bien que plusieurs escales à Cherbourg soient envisagées, notamment lors de la croisière inaugurale.

 

France-et-autres-paquebots-jpg

Le France en baie de Santorin, en compagnie de paquebots contemporains - ©LeNouveauFrance

 

 

C'est donc une formidable aventure humaine et maritime qui débute en ce moment. Avec peut-être, à la clé, un nouveau paquebot français, digne de l'un des espaces maritimes les plus grands au monde.

 

Pour plus d'information, rendez-vous sur le site officiel du Nouveau France. Merci à Didier Spade pour toutes ces informations et illustrations. Retrouvez ici le premier reportage de Ships in Cherbourg au sujet du Nouveau France, incluant une interview de Didier Spade

Publié dans Les paquebots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article