Passerelle 3 : vers une reconstruction ?

Publié le par Ships Cherbourg

114.jpg

La passerelle 3, et le Norman Voyager

 

Il y a un mois et demi, le port de Cherbourg connaissait un drame qui a marqué les esprits : pour des raisons inconnues, la passerelle ferries n°3 s'est retournée, alors qu'elle était en cours de manoeuvre après le départ de l'Oscar Wilde. Un docker a perdu la vie dans cet accident, et un chauffeur a été blessé au visage. Aucun accident de ce type n'était survenu à Cherbourg au paravant, alors que la P3 est installée depuis le début des années 80, et compte parmi celles les plus utilisées.

 

Aujourd'hui, la question de la reconstruction se pose : faut-il réinvestir dans une passerelle car-ferries, alors que ce trafic est en chute libre ? D'un autre côté, ce poste fournit des conditions excellentes : dans la darse transatlantique, elle permet en effet l'embarquement des passagers via une gare maritime annexe. Pendant ses trentes années de service, il a vu passer à peu près tous les car-ferries en escale régulière, du Pride of Bilbao à l'Oscar Wilde, en passant par les catamarans. Si le port envisageait la mise en sommeil d'une passerelle, il ne s'agissait pas de celle-ci, et, le Barfleur étant de retour, ce projet aurait probablement été retardé. La suite des événements nous dira si nous reverrons des passagers partir pour l'Angleterre depuis le quai de France...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article