LD Lines : le plus jeune leader du transmanche

Octobre 2009

 

 

2004 : P&O, ex leader du transmanche, continue son retranchement. Après Dieppe_Newhaven, celle qui figure parmi les plus anciennes compagnies anglaises décide de fermer ses liaisons normandes (au départ de Cherbourg, Caen et Le Havre). Cherbourg dit adieu à son Pride le 14 janvier 2005 ; le Havre à la fin septembre de la même année. C’est la fin d’une longue collaboration, qui avait commencé avec les premiers ferries normands et la Towsend Thoresen, quelques quarante années auparavant.

Si, à Cherbourg, ce départ marque le début de la chute du trafic transmanche, chute toujours d’actualité (-10% en 2009), la situation semble encore pire au Havre, où P&O était seul opérateur : il est urgent de trouver un nouvel intéressé.

Après quelques semaines, une nouvelle compagnie naît : LD Lines, du nom de Louis Dreyfus Armateurs, l’un des plus anciens armements français. Ce géant du monde maritime a déjà approché les car-ferries ; il possède plusieurs lignes en Méditerranée, associé avec Grimaldi. Pour sa nouvelle ligne, LD achète un ex-P&O de Calais, le Pride of Aquitaine, mis en vente après la fin des dessertes de Douvres à Boulogne et Dunkerque.

Après quelques semaines en refonte à Dunkerque, le navire, rebaptisé Norman Spirit, commence ses rotations entre Le Havre et Portsmouth.

 

 

En 2007, Transmanche Ferries, la compagnie créée par les collectivités locales pour remplacer Hoverspeed entre Dieppe et Newhaven, est concédée : LD Lines devient sa compagnie sœur, et exploite la ligne avec les deux navires de Transmanche, les CÔTE D’ALBÂTRE et SEVEN SISTERS.

        En septembre de la même année naît une nouvelle desserte, entre Le Havre et Newhaven, avec le Côte d’Albâtre. Mais c’est en février 2008 que LD s’installe dans le détroit : Speedferries, la nouvelle compagnie ayant succédé à P&O au départ de Boulogne, est placée en liquidation judiciaire ; le Côte d’Albâtre quitte Le Havre et commence les rotations entre Douvres et Boulogne, tandis que le Seven Sisters navigue alternativement de Dieppe à Newhaven ou à Douvres. Dès septembre 2008, la compagnie reçoit son quatrième navire, le NORMAN VOYAGER, et commence à desservir l’Irlande, au départ du Havre ; LD Lines compte quatre navires et quatre lignes : c’est alors l’opérateur en titre de la Manche centrale.

 

 

 

Début juin 2009, LDL met en service un nouveau navire entre Boulogne et Douvres : le Norman Arrow est le plus grand et le plus rapide catamaran que le Channel ait connu ; il permet de traverser la Manche en une heure. Quelques temps après, c’est l’accès à un nouveau secteur géographique qui est dévoilé au grand public : après la livraison de son nouveau navire, en octobre prochain, LD va créer une autoroute de la Mer, de Saint Nazaire à Gijon, pour passagers et fret. C’est enfin en juillet dernier que LD Lines expose ses projets au sujet de la ligne irlandaise : la compagnie souhaite multiplier les départ (passer de un à trois hebdomadaires) ; et se tourne vers une tête plus proche de l'Irlande. La nouvelle ligne voit le jour le 20 septembre, mais, finalement, les deux compagnies s'orientant sur le fret de Cherbourg à Rosslare (LD et Celtic) s'entendent : le Norman Voyager est affrété par Celtic Link, jusqu'à l'automne 2011. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :